Ressources pédagogiques pour enseignants bienveillants

Et ingénieurs en reconversion.

Introduction

Les secteurs de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche traversent une crise en France (manque de personnel qualifié, métiers peu valorisés, peu attractifs, précarité, santé physique, santé mentale des professionnels et étudiants). Certains parlent de syndrome de Stockholm pendant que d’autres y voient des opportunités.

Photo de Илья Иванов sur Pexels.
Photo de Илья Иванов sur Pexels.

Pour les technophiles convaincu qu’une tablette ou application peut faire 80% voire 100% du travail d’un prof, c’est l’opportunité d’investir dans le numérique, des cours en visio, des formations à distance, des algorithmes d’intelligence artificielle comme chatGPT qui plagie Wikipédia…

Pour les autres, et notamment les professionnels sur le terrain, de l’animation, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche, c’est l’opportunité d’apprendre à prendre soin de la relation pédagogique et donner du sens à nos enseignements.

Les ressources pédagogiques suivantes considèrent l’intelligence comme la faculté de créer du sens, pénétrer un monde partagé et réorganiser sa vision du monde, qu’elle soit émotionnelle, rationnelle, intuitive, etc. Elles partagent une vision humaniste, sociale et écologique de l’apprentissage et peuvent être utiles pour animer ou enseigner, apprendre à gérer des situations difficiles, des émotions fortes, mais aussi pour bien vivre ensemble, créer des dynamiques d’entraide et de solidarité, nourrir la motivation et renforcer la cohésion.

Ces ressources proviennent en grande partie de la formation Prendre soin de la relation pédagogique d’Angela Biancofiore, artiste et professeure à l’Université Paul Valéry, responsable du groupement d’intérêt scientifique TEPCARE sur les théories et pratiques du care (prendre soin), que je remercie pour sa formation en juin dernier, ainsi que de Malika Geidel, ex-institutrice (professeure des écoles), que je remercie pour ses recommandations de lecture sur la pédagogie et son accueil en WOOFING cet été :) Merci également à Morgann Raillecove et Cécile Tessier Pillet pour leurs recommandations de lecture en sociologie et sur la peur des maths!

Références

Pour ajouter vos recommandations de lecture à la liste de références, merci de me contacter!

[1] Jérôme Visioli et Matthieu Quidu. Hartmut Rosa, Pédagogie de la résonance. Le Pommier, 2022. - “L’éducation n’est pas une simple transmission de savoirs et de compétences mais une résonnance”.

[2a] Daniel Favre. Reconnecter l’École avec le Vivant : 10 pratiques pédagogiques à changer pour un nouveau paradigme. Dunod, 2021. 

[2b] Daniel Favre. Cessons de démotiver les élèves: 20 clés pour favoriser l’apprentissage. Dunod, 2020.

[2c] Daniel Favre. Care émotions apprentissages. Séminaire du centre TEPCARE, 2020.

[3] Angela Biancofiore. Care et éducation: pour une transformation de l’esprit. Notos, 2020.

[4a] Jean-Philippe Lachaux. Le cerveau funambule. Odile Jacob, 2020.

[4b] Jean Philippe Lachaux. ATOLE, premier programme d’éducation de l’attention à l’école. Conférence TEDx, 2019. - L’attention se travaille.

[5] Serge Boimare. L’enfant et la peur d’apprendre. 3e éd. Dunod, 2019.

[6] Patricia Jennings. L’école en pleine conscience. Les Arènes, 2019.

[7] Thich Nhat Hanh et Katherine Weare. Un prof heureux peut changer le monde. Belfond, 2018.

[8] Francisco Varela. Né pour organiser, film documentaire. Partie I et II. 2015. - Théorie de l’apprentissage fondée sur une compréhension incarnée.

[9] Cécile Tessier Pillet. Note de synthèse sur la peur des mathématiques. Université de Rouen, 2015.

[10] Yves Citton. Pour une écologie de l’attention. Seuil, 2014.

[11] Anne Siety. Qui a peur des mathématiques? Denoël, 2012.

[12] Michel Vigier. Dyscalculie ou innumérisme? Approches de la résolution des problèmes arithmétiques par les abaques. Bulletin de l’APMEP, 2010.

[13] Françoise Campanale et al. Dispositifs d’autoévaluation socialisée en formation: une contrainte pervertissante ou une opportunité transformatrice? HAL, 2010.

[14] Henri Volken. Orientation émotionnelle mathématique: la raison esthétique. Revue européenne des sciences sociales, 2009.

[15] Michel Joubert. Quelle est la place légitime de l’enseignement des mathématiques dans l’éducation? Le débat 3, 2007.

[16] Guy Brousseau. Alternatives en didactique de la statistique. 41èmes Journées de Statistique. 2009.

[17] Daniel Pennac. Chagrin d’école. Gallimard, 2007.

[18] Antonio R Damasio. L’erreur de Descartes: la raison des émotions. Odile Jacob, 2006.

[19] Franck Lepage, militant de l’éducation populaire et initiateur du concept des conférences gesticulées. 2005.

[20] Eric Roditi. L’éducation face aux théories de la construction du nombre chez l’enfant. Revue de recherches en éducation, 2005.

[21] Pierre Merle. Le rapport des collégiens aux mathématiques et au français. La perception des élèves de 6e et 3e. L’orientation scolaire et professionnelle, 2003.

[22] Albert Jacquard. L’équation du nénuphar. Les plaisirs de la science. Édition Livre de Poche. 2000.

[23] Edgar Morin. Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur. Seuil, 1999. “Le développement de l’intelligence est inséparable de celui de l’affectivité”.

[24] Jean-Pierre Astolfi & Brigitte Peterfalvi. Stratégies de travail des obstacles: dispositifs et ressorts. Aster: Recherches en didactique des sciences expérimentales, 1997.

[25] Linda Gattuso et al. Quelques aspects sociaux et affectifs de l’enseignement des mathématiques ou le vécu des mathophobes. Revue des sciences de l’éducation, 1989.

[26] Yves Blouin. Changer l’image des mathématiques et des sciences. Pédagogie collégiale, 1987.

[27] Pierre Bourdieu. L’école conservatrice: Les inégalités devant l’école et devant la culture. Revue française de sociologie, 1966.

[28] Célestin Freinet, militant et pédagogue français, mutilé de guerre, il adapte son enseignement pour tenir compte de son état de santé (forme d’écologie). Sa pédagogie est basée sur l’expression libre des enfants. 1912.

[29] Jean Jaurès. “On n’enseigne pas ce que l’on sait ou ce que l’on croit savoir : on n’enseigne et on ne peut enseigner que ce que l’on est”. 1910.

Michel Deudon
Michel Deudon
Ingénieur pédagogique

Mes intérêts de recherche incluent l’écologie, la psychologie et l’apprentissage des langues.